Le ministre des Pouvoirs locaux Pierre-Yves Dermagne fait savoir que la Région wallonne met sur la table 3,969 millions d'euros pour compenser, partiellement, le manque de rentrées financières pour les communes et les provinces, rapporte L'Avenir mardi.

Il s'agit de réserver des moyens destinés aux pouvoirs locaux qui décident d'alléger la fiscalité locale pour soulager les commerces et les petites entreprises touchés par la crise. "On essaie d'amortir le choc pour éviter des dégâts encore plus importants à moyens et à long terme", avance le ministre Dermagne.

Après une première enveloppe de 2 millions (le 18 mars), la Région double la mise pour libérer 4 millions. "Les 253 Communes wallonnes et les 5 Provinces sont concernées", explique Pierre-Yves Dermagne.

Une circulaire dresse une liste non exhaustive de la fiscalité visée: "Taxes et redevances sur les débits de boissons (cafés), sur les terrasses, sur les restaurants et snacks, sur les hôtels, campings, séjours et autres logements, sur les agences de paris, sur les taxis, sur les phones shop, sur les bars et clubs privés, sur les dancings, discothèques et salles de bals, sur les spectacles, cinémas, théâtres, divertissements, foires, cirques, sur les clubs de sports, sur les maraîchers".

Une liste à titre indicatif car il est "impossible de tout lister", selon le ministre, "beaucoup de communes ont leurs spécificités en la matière".

Les 4 millions de la Région ne vont donc certainement pas tout éponger. "Mais c'est un coup de main, une action simple, rapide et équitable", ajoute Pierre-Yves Dermagne. Les versements devraient être liquidés le 31 octobre au plus tard.