Depuis plusieurs jours, les nouvelles sont bonnes concernant l'évolution de l'épidémie en Belgique. La tendance à la baisse se confirme ce vendredi pour tous les indicateurs de l'épidémie de coronavirus, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano.

Le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem a d'abord pris la parole pour faire le point sur ces chiffres. "Aujourd'hui aussi les chiffres vont dans le bon sens. Les indicateurs ont diminué de moitié par rapport au pic de la troisième vague". Selon l'expert, on récolte de plus en plus les fruits de la campagne de vaccination. "Nous sommes sur la bonne voie mais nous ne sommes pas sortis de l'auberge", pointe le spécialiste.

Les adolescents davantage touchés

En effet, une donnée vient quelque peu assombrir le tableau : on constate un rajeunissement relatif tant des personnes contaminées que des personnes hospitalisées et dans les décès, bien qu'ils soient moins nombreux. Il s'agit cependant d'une tendance logique étant donné la campagne de vaccination qui a débuté chez les personnes les plus âgées.

Entre le 11 et le 17 mai, 2.118 nouveaux cas ont été détectés chaque jour en moyenne, en baisse de 26% par rapport à la semaine précédente. Mais ces derniers jours, on constate davantage de contaminations: cette moyenne pourrait donc augmenter. La semaine dernière, le nombre de contaminations le plus élevé se situait chez les adolescents avec un pic pour les jeunes âgés de 17 ans. Chez les plus de 65 ans, le taux de positivité est de 3,5% alors qu'il est à 6% pour la population générale et 8% chez les adolescents.

La situation concernant les variants reste stable

Au niveau des variants, la situation est globalement stable. Le variant anglais est devenu majoritaire (89% des prélèvements). En revanche, il y une nette diminution du variant sud-africain. "Ce qui nous arrange bien car c'est celui sur lequel on a le plus de doute sur l'activité de la vaccination", pointe l'expert. Le variant brésilien stagne entre 4 et 7%. Le variant indien reste en nombre limité.

Entre le 14 et le 20 mai, près de 124 admissions à l'hôpital par jour (123,9) ont été recensées pour une infection au coronavirus. Il s'agit d'une baisse de 20%. "Cette diminution s'accélère de manière telle que nous pourrions arriver à début juin à moins de 75 admissions par jour, un seuil qui avait été repris comme un critère important".

Au total, 1.642 personnes sont hospitalisées pour une infection au Covid-19 (-14%) dont 562 aux soins intensifs (-13%). "Si le rythme continue, nous pourrions arriver à moins de 500 lits en soins intensifs occupés à la fin de la semaine prochaine et à moins de 400 lits occupés vers le 8 ou le 9 juin", ajoute l'expert.


Le nombre de décès baisse lui de 43% en une semaine et passe sous la barre des 20 décès quotidiens (19,9). La moitié de ces décès surviennent pour le moment chez des personnes de moins de 75 ans.

Actuellement, 36% des Belges ont reçu une première dose de vaccin et 13% une seconde. Plus de 90% des personnes de plus de 65 ans ont reçu une première dose de vaccin. "La Belgique oscille entre la 5e et la 7e place au niveau européen pour l'injection de la première dose", précise Yves Van Laethem.