Le Roi s'est exprimé ce lundi 16 mars au sujet de la crise sanitaire à laquelle est confrontée notre pays. La Belgique fait face depuis plusieurs semaines maintenant à une épidémie de coronavirus qui ne cesse de s'amplifier. À ce jour, quelque 1.058 cas ont été détectés dans notre pays. Cinq personnes ont déjà perdu la vie.

Le souverain a insisté, dans son discours, sur le "rôle que chacun a à jouer pour surmonter cette crise".

Retrouvez l'ensemble du discours prononcé par le roi Philippe

Mes chers compatriotes,

Notre pays est confronté à une crise sanitaire mondiale sans précédent. La Belgique se trouve aujourd’hui dans une phase cruciale pour contenir la propagation du coronavirus.

Nos autorités ont pris leurs responsabilités en adoptant des mesures drastiques qui nous imposent de modifier notre mode de vie, pour nous-mêmes, mais surtout pour les autres et en particulier les plus vulnérables.

Mathilde et moi pensons à chacun de vous, avant tout à vous qui êtes touchés par la maladie. Nous pensons à vous, nos aînés, qui vous sentez isolés, séparés de vos proches. A vous les parents qui êtes amenés à vous réorganiser. Et à vous les jeunes de qui on attend un comportement responsable. Notre attitude à tous est essentielle. Nous pouvons sauver des vies.

Au nom du pays tout entier je tiens à remercier ceux qui se dévouent jour et nuit à assurer les soins de première ligne et dans nos hôpitaux. Nous sommes conscients des efforts exceptionnels que nos médecins, infirmiers et tous les professionnels de la santé fournissent.

Cette crise touche lourdement nos entreprises, nos commerces, de nombreux travailleurs et indépendants. La plupart des secteurs économiques de notre pays sont impactés. Ils prennent des décisions courageuses pour atténuer le choc.

Mesdames et Messieurs,

La situation actuelle nous rappelle notre vulnérabilité mais révèle aussi notre force. J’encourage les gestes spontanés de générosité et de solidarité qui se sont multipliés ces derniers jours. Chacun d’entre nous à un rôle à jouer pour surmonter cette crise. Je suis confiant que nous sortirons grandis de cette épreuve.