Entre janvier et juillet 2020, près d'un quart de jobs étudiants en moins ont été enregistrés. L'horeca représente l'un des secteurs les plus touchés avec une baisse de 41% au mois de juillet.

"Nous constatons une forte baisse de l'emploi étudiant dans tous les secteurs. Cela est dû à l'impact du coronavirus sur l'emploi", indique le directeur du centre de connaissances de SD Worx, Bart Pollentier. "Le secteur de l'horeca, par exemple, a connu des moments difficiles et peine encore à faire face à la fermeture obligatoire en mars, avril et mai. Par conséquent, ils peuvent à peine employer leur propre personnel et ne peuvent pas se permettre des travailleurs supplémentaires."

Si le commerce de gros et de détail a également enregistré une baisse de 30% en juillet par rapport à 2019, il est en revanche resté stable tout au long de la crise du coronavirus et a même enregistré une hausse de 5%.

La Flandre orientale fait face à la plus forte baisse de jobs étudiants avec -72%, suivie du Limbourg (-68%) et du Brabant flamand (-65%).

"Les entreprises traversent une période difficile avec beaucoup d'incertitude. En tant que travailleurs flexibles, les étudiants sont malheureusement les premiers à ne pas être réemployés, surtout lorsqu'il n'y a pas besoin de travailleurs supplémentaires", conclut Bart Pollentier.