En devenant restauratrice d’œuvres d’art, Emilie Gonçalves a réalisé son rêve d’enfant. “Toute petite déjà, je savais que je ferais un métier artistique dans lequel je pourrais être au contact de la matière.

Aujourd’hui, la jeune femme a de quoi être fière. Après avoir restauré les dorures du château de Versailles et participé à de nombreux chantiers en France et en Belgique, la voilà depuis quelques mois fournisseur breveté de la Cour de Belgique. “Une belle consécration”, souligne-t-elle.

Mais Emilie Gonçalves ne chouchoute pas que les œuvres du Palais. Dans son atelier, elle redonne également une seconde vie aux peintures et dorures que lui apportent les particuliers et antiquaires.

A quoi ressemble le quotidien d’un restaurateur d’art? Peut-on tout restaurer? “La Libre” vous emmène à la découverte de ce métier passionnant !

>> Lire le dossier