Les dates clés du déconfinement, étape par étape.

4 mai : une réouverture de plusieurs entreprises et des merceries

La première partie du déconfinement devrait se mettre en place le 4 mai prochain.

"J’insiste sur le conditionnel ‘devrait’car l’évolution de la situation sanitaire pourrait retarder l’application des phases successives de déconfinement" , explique, prudemment, la Première ministre Sophie Wilmès. En plus de l’obligation du port du masque dans les transports en commun à partir de 12 ans (voir ci-contre), voici ce qui sera à nouveau ouvert ou permis.

  • Au niveau économique

Pour les industries et les services B2B (Business to Business), c’est-à-dire les relations entre professionnels ou entre entreprises : le télétravail reste la norme dans la mesure du possible. Il sera aussi désormais permis de remédier à l’impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d’une série de recommandations sanitaires dont le port du masque.

Pour le reste, les règles ne changent pas à ce stade sauf pour ce qui concerne les magasins de tissus et les merceries, commerces qui - vu le rôle important des protections couvrant le nez et la bouche dans le déconfinement - pourront ouvrir leurs portes, toujours en respectant les règles imposées aux magasins actuellement.

  • Au niveau de l’enseignement

Il n’y aura pas de changement dans cette première phase : les cours restent suspendus. Les garderies continuent à être organisées en tenant compte des différentes phases du déconfinement. Il est également important que l’accueil de la petite enfance soit pleinement assuré en respectant les normes en vigueur.

  • Au niveau de la vie quotidienne

La règle générale reste la même : les citoyens doivent rester chez eux, sauf exception comme, par exemple, lorsqu’ils doivent aller travailler, faire des courses ou se rendre à un rendez-vous médical. Autre évolution : l’activité physique en extérieur sera permise avec 2 personnes maximum (en plus de celles qui vivent sous le même toit). À condition, toujours, que les distances de sécurité soient respectées. Il sera permis également de pratiquer d’autres activités sportives, comme le tennis, l’athlétisme, la pêche, le kayak, le golf à condition qu’elles se pratiquent à l’air libre, sans contact et en respectant les distances de sécurité. L’accès aux douches communes, aux vestiaires ou encore aux cafétérias reste interdit.

11 mai : une réouverture de la plupart des commerces

  • Vie économique

À partir du 11 mai, tous les magasins pourront ouvrir - sans discrimination en fonction de la taille ou du secteur - afin de donner à chacun les mêmes chances de réussite.

" Nous devons garder à l’esprit que le commerce de détail joue un rôle important dans la vie quotidienne, tant sur le plan social qu’économique" , explique Sophie Wilmès.

Les discussions des conditions de réouverture (organisation du travail, accueil des clients et limitation de l’accès pour éviter les bousculades) se dérouleront en consultation avec les secteurs et les partenaires sociaux. L’exercice des professions dites de contact (comme la coiffure, par exemple) n’est pas encore autorisé à ce stade.

L’avenir des compétitions sportives sera examiné dans un avenir proche.

18 mai : une réouverture progressive des écoles

À partir du 18 mai, il sera examiné si et sous quelles conditions les professions impliquant des contacts physiques (par exemple, les coiffeurs) pourraient reprendre leur activité.

L’ouverture des musées pourra être envisagée dans cette phase 2 du déconfinement, sous conditions également. Par exemple, via le développement d’un système de ticketting.

  • Au niveau de la vie quotidienne , plusieurs pistes seront étudiées :

• La possibilité d’autoriser les réunions privées à domicile ;

• Celle d’autoriser la présence d’un plus grand nombre de personnes aux mariages et enterrements ;

• Celle de permettre à plus de 2 personnes de pratiquer une activité en extérieur. Pour les sports d’équipe, l’entraînement physique en plein air sera permis dans le cadre d’un club uniquement, à condition que :

- Ce club soit reconnu par une fédération sportive reconnue

- Qu’un entraîneur se trouve sur place ;

- Que les distances de sécurité soient respectées.

• Et enfin, la possibilité d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays, comme la Côte belge ou les Ardennes, ou de se rendre dans sa seconde résidence.

  • Au niveau de l’Enseignement

La reprise des cours sera partielle et très progressive. Cette reprise ne concernera pas tous les élèves. Le port du masque sera obligatoire pour les élèves âgés de plus de 12 ans.

Chaque communauté aura la charge d’élaborer, en concertation avec le secteur, l’opérationnalisation de cette décision.


8 juin : une réouverture progressive de l’Horeca

La réouverture progressive des cafés, bars, restaurants et autres lieux comme les cinémas, par exemple, pourra être envisagée dans la troisième phase, à partir du 8 juin. Ceci devra probablement se faire sous conditions également.

"Il faut cependant souligner à quel point cette troisième phase est délicate à appréhender" , a souligné, vendredi, la Première ministre Sophie Wilmès.

Les événements de masse de type "festival" ne pourront pas avoir lieu jusqu’au 31 août. La possibilité d’autoriser des événements en plein air de plus petite envergure en concertation avec les pouvoirs locaux sera évaluée.