Après les soirées de vendredi soir, voilà maintenant que certains Belges se rendent aux Pays-Bas, où les établissements et les magasins sont toujours ouverts... La ville néerlandaise de L'Ecluse (Sluis) a pris des mesures pour contrer le phénomène.

Le Ministère de la santé l'a encore rappelé samedi: il faut que tout le monde fasse des efforts pour ralentir la propagation du coronavirus dans notre pays. Chez nous, bars et restaurants sont fermés depuis vendredi minuit. Ce n'est pas (encore?) le cas chez nos voisins néerlandais. Selon plusieurs médias flamands, certains Belges traversent donc la frontière pour aller au restaurant, notamment dans la ville de Sluis, particulièrement concernée. Une attitude qui a de quoi poser question.

"Il y avait 10.000 personnes en train de manger et de boire, dont 96 ou 98% de Belges car ils ont les moyens", indiquait sur Bel RTL Léopold Lippens, le bourgmestre de Knokke, qui se situe à quelques kilomètres de Sluis. " C’est inimaginablement scandaleux. Ils ne se rendent pas compte du risque de le ramener chez eux. Il est réel. Ce sont des gens inciviques. Je ne crois pas qu’ils se rendent compte de la gravité de la situation. C’est très important d’essayer d’enrayer cette saloperie."

Sur Instagram, certains Belges ont partagé leur verre de bière... © D.R.

Dans un communiqué, trois épidémiologistes, Herman Goossens (Université d'Anvers et UZA), Pierre Van Damme (Université d'Anvers) et Erika Vlieghe (Université d'Anvers), ont aussi déploré cette attitude. " Si nous voulons éviter un scénario italien, les pays doivent prendre ensemble des mesures similaires de grande envergure. Maintenant que les restaurants et les cafés de Belgique sont fermés, les Belges se déplacent vers le sud des Pays-Bas, où le nombre d'infections est en forte hausse. C'est inacceptable."

Bien que cela tombe sous le sens, Pieter De Crem (CD&V) a rappelé sur les réseaux sociaux qu'il ne fallait pas croire que le virus s'arrêtait aux frontières, comme par magie. "Les Belges qui pensent que c'est une bonne idée d'aller aux Pays-Bas se trompent. Restez chez vous, ne faites pas ça."

"C'est un comportement antisocial", a également déploré le ministre-président flamand Jan Jambon. "Si vous allez dans un café aux Pays-Bas, cela a le même effet que chez nous. Les frontières n'existent pas pour un virus. Je demande à tout le monde un peu de conscience sociale et j'insiste. Les gens doivent rester à distance des lieux de rassemblement, ici et de l'autre côté de la frontière."


Le virologue Marc Van Ranst n'en pense pas autre chose. "Les jeunes, si vous ne prenez pas au sérieux ces règles contre le Covid-19, sachez que des personnes de votre âge, dans la vingtaine et la trentaine, arriveront elles aussi aux soins intensifs. Ils survivront au bout de trois semaines, mais ils prendront les lits dans lesquels des personnes plus âgées auraient pu se trouver et survivre."


La commune de Sluis ferme tout

Pour contrer l'arrivée des Belges, les autorités de Sluis ont fait fermer les restaurants et bars, après une réunion d'urgence qui s'est tenue dimanche matin. Les parkings avaient déjà été fermés précédemment.

Sluis, ce dimanche matin, où tous les commerces ont été fermés en urgence © BELGA