La volonté n'est évidemment pas de transformer ces lieux en discothèque mais de "faire du moment d'attente un moment sympa", explique-t-elle à nos confrères de Sudinfo.

En effet, les personnes qui vont se faire vacciner doivent attendre dans une salle pendant 15 à 20 minutes après avoir reçu leur injection. Le but est de détecter au plus tôt l'apparition d'éventuels effets secondaires. Ce moment de "pause", qui peut vite être ennuyant, pourrait prendre une autre tournure en présence de DJs. "Cela enverrait un message sympa", poursuit-elle. Sans compter que les DJs, qui ont beaucoup souffert de la crise, pourraient à nouveau avoir l'occasion de se produire.

"Cela aiderait aussi à toucher les jeunes", conclut-elle, citant le dernier baromètre de motivation "Psychologie et Corona", qui montre que 23% des 18-35 ans ne veulent pas se faire vacciner. 

L'idée doit toutefois encore être proposée aux ministres de la Santé...