Leurs coordonnées seront dès lors enregistrées dans la base de données du centre d'appels, a indiqué l'Agence flamande pour les soins et la santé mercredi.

Toute personne revenant d'une zone rouge doit être testée et mise en quarantaine. Or, le mois dernier, il s'est avéré que la moitié des individus concernés n'avait pas suivi ces mesures obligatoires. Le contrôle annoncé à ce sujet est lui aussi resté lettre morte, puisque les coordonnées n'ont pas été transmises au service de tracing. Les vacanciers reçoivent un SMS de rappel après 48 heures, mais il n'y a pas eu de suivi de la part des personnes chargées du traçage des contacts.

Une solution est attendue pour le 4 septembre et ce délai est toujours d'actualité, a déclaré Ria Vandereyt de l'Agence flamande pour les soins et la santé. À partir de cette date, le service de traçage des contacts devrait pouvoir joindre les personnes concernées.