C'est ce matin, à Brussels Airport, qu'a atterri le premier avion en provenance du Liban depuis l'énorme explosion à Beyrouth. Les stigmates de ces événements sont bien visibles sur plusieurs passagers qui portent des bandages.

Tim Pauwels, attaché à l’ambassade de Belgique au Liban, a été blessé par une des explosions : "Notre vie dépendait de l'endroit où nous nous trouvions dans l'appartement. Beaucoup de gens sont morts parce qu’ils se trouvaient plus près des fenêtres et ils ont reçu des débris de verre.", a-t-il expliqué à la RTBF.

Parmi les passagers de ce vol, une jeune maman s'est aussi confiée au micro de nos confrères : "C’est juste un déchirement. La majorité des gens sont encore sous le choc, moi aussi. Il faut que le Liban soit aidé, parce que le Liban ne s'en sortira pas sans aides."