L’annonce a été publiée par Child Focus lundi. Abdel Malik Alami et Soufiane Alami, vraisemblablement deux frères âgés respectivement de 12 et 10 ans, ont disparu du centre d’accueil Fedasil de Neder-Over-Heembeek, au nord de Bruxelles. Ils avaient été placés dans le centre la veille.

Des disparitions de mineurs non accompagnés (Mena) surviennent presque tous les jours. Ce qui inquiète dans ce cas-ci, c’est le très jeune âge des deux disparus. Habituellement, les jeunes qui quittent les centres sans en avoir l’autorisation sont plus âgés, entre 13 et 17 ans dans 80 % des cas.

Le phénomène a littéralement explosé au cours des cinq dernières années. Dans son dernier rapport publié en mai 2020, Child Focus rapportait 318 disparitions (dont 113 nouveaux dossiers), contre 43 en 2014. Le Service des tutelles de mineurs, qui dépend du SPF Justice, en a recensé de son côté plus de 800 au cours de l’année écoulée.

Manque de moyens

L’explosion de ces disparitions inquiète la Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités, qui souligne qu’il est très compliqué de retrouver ces enfants dans la nature. Toujours pour l’année 2019, seuls 41 % des dossiers ont pu être clôturés. L’année précédente, la fondation soulignait par ailleurs que la police et les autres services impliqués baissent les bras face à ces disparitions par manque de moyens de recherche.T. G.