On peut attendre un début d’été normal en Belgique, loin des pics de chaleurs de 2018 ou 2019.

Depuis plusieurs années, nos étés riment avec canicule et records de températures à tel point qu’on en trouverait cela normal. Et ce début d’été nous rappelle que la Belgique n’est pas un pays tropical, avec des températures élevées et un soleil omniprésent. “J’entends dire que ce début d’été est exécrable, mais il est tout à fait normal, insiste Pascal Mormal, météorologue à l’IRM. On peut avoir cette impression de froid et de temps trop pluvieux, mais nous sommes juste en dessous des normales de saison au niveau des températures et dans la normalité au niveau des précipitations.

Et dans les prochains jours, la situation devrait rester la même. “Cette semaine restera mitigée, avec une alternance de soleil, nuages et pluie, indique-t-il. La semaine prochaine s’annonce même un peu plus belle, avec plus de soleil et des températures autour de 22 à 25 degrés.

Toujours pas de canicule, donc, mais ce n’est pas plus mal. “Au-delà d’une dizaine de jours, il est difficile d’avoir des prévisions sûres et certaines, rappelle Pascal Mormal. Mais nos schémas sur les semaines à venir n’indiquent pas de pic de chaleur pour le moment. Le risque est bien moindre que l’année passée à la même période. On peut donc penser que le mois de juillet restera doux et tout à fait dans les normales de saison, mais ce n’est pas pour autant qu’un épisode caniculaire ne peut pas arriver en août ou en septembre.

Si certains misaient sur un temps méditerranéen en décidant de rester en Belgique cet été, ils risquent donc de déchanter. Mais cela reste avant tout une bonne nouvelle pour notre pays et sa nature.