"Il peut s'agir de petites erreurs humaines lors de l'administration ou de l'extraction du produit avec une seringue. Parfois, des flacons sont brisés lors du transport ou n'ont pas été entreposés correctement", explique Gudrun Briat, porte-parole de la task force.

Il est désormais tenu compte en permanence d'une perte de 2% des doses dans le calendrier de vaccination. Mme Briat insiste toutefois que le maximum est fait pour limiter tant que possible les pertes. Les équipes essaient aussi d'éviter le gaspillage des flacons en utilisant aussi "les restes" de produit.