Qu’on se le dise, ce n’est pas parce que l’on parle "déconfinement" que le virus a ou aura disparu pour autant. Loin de là. Et c’est bien l’un des messages qui a été communiqué, vendredi matin lors de la conférence de presse quotidienne.

"Il faut être conscient que même dans les semaines à venir, le virus va continuer à circuler, a tenu à souligner Steven van Gucht, porte-parole interfédéral. Il n’aura pas disparu au mois de mai. Ce n’est pas grave. Même si l’on va assouplir certaines mesures, il est possible de ne pas augmenter le risque (de propagation du virus) si l’on tient compte des règles de base principales. Si on respecte trois règles très simples, on peut diminuer beaucoup de risques. Premièrement, quand on se sent malade, on reste à la maison sans hésiter. Cela peut prévenir beaucoup de contaminations. Deuxièmement, il faut toujours garder ses distances et enfin, il faut bien penser à se laver régulièrement les mains."

"La réalité est que le virus est encore et toujours présent dans notre société, a renchéri Benoît Ramacker. Il faudra l’accepter durant les prochaines semaines et vivre avec lui. Pour notre santé à tous, il faudra adapter nos comportements et nos habitudes. Dans les prochaines semaines, étape par étape, nous allons augmenter notre espace de vie sécurisé mais toujours de manière prudente car le risque de revenir aux mesures plus strictes existe si la propagation du coronavirus augmente de façon exponentielle. Chacun doit donc agir de manière solidaire."

Soyons sur nos gardes sur Internet

Saluant précisément les élans de solidarité, les actions et les comportements solidaires dont ont fait preuve les citoyens, Benoît Ramacker a également mis en garde contre de moins bonnes intentions sur Internet, alors que des noms de domaines avaient été achetés notamment pour le commerce de matériel de protection, dont les masques. "Soyons sur nos gardes face à cette situation online, si l’offre paraît trop belle pour être vraie, a-t-il averti. Partageons les bons réflexes et pas les virus."

Pour ce qui est des derniers chiffres, on dénombrait vendredi 190 nouveaux décès, soit un chiffre en baisse par rapport à la veille, même si ces chiffres sont à prendre avec prudence, le nombre de décès en maison de repos en Flandre n’ayant pas été reporté à cause d’un problème technique. Ils seront donc annoncés ce samedi. Alors que 210 personnes avaient été hospitalisées au cours des 24 dernières heures en raison de leur contamination au coronavirus, 322 avaient quitté l’hôpital. Pour ce qui est des tests, 9 401 ont été réalisés au cours des dernières 24 h. Ce qui nous rapproche de l’objectif des 10 000 tests quotidiens annoncés par le gouvernement il y a quelques semaines déjà…