La vaccination des résidents des maisons de repos et de repos et de soins reste une priorité et les vaccinations qui y sont prévues doivent être garanties au maximum dans les semaines à venir, a insisté mardi la task-force vaccination lors d'une réunion d'urgence. C'est ce que rapporte l'Agence flamande Soins et Santé (Agentschap Zorg en Gezondheid), qui y a participé. Etant donné que Pfizer va fournir moins de vaccins que prévu, l'Agence va devoir revoir complètement le calendrier de vaccination, a-t-il été décidé lors de cette réunion.

L'Agence Soins et Santé a été avertie mardi par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) que Pfizer fournirait moins de vaccins que prévu la semaine prochaine. On ne sait pas encore combien de doses les hôpitaux peuvent attendre. Cela ne sera clair que dans les heures à venir.

Dans les semaines qui suivent, la sécurité d'approvisionnement annoncée par l'entreprise pharmaceutique n'est plus garantie et il faut s'attendre à une réduction des chiffres prévus. Pfizer doit toutefois encore confirmer cela à l'AFMPS.

Le calendrier de vaccination prévu doit dès lors être complètement réévalué.