Ayant constaté la suppression vendredi dernier, l'équipe de communication n'aurait reçu ni préavis ni notification. Le motif invoqué par le réseau social aurait trait à un événement créé par le mouvement sur Facebook, dans le cadre de la marche pour les droits des femmes à Bruxelles le 8 mars dernier. Cet événement aurait apparemment été considéré comme contenant un "discours haineux". La page a finalement été rétablie vers 20h30, "sans explication de la part de Facebook".