Alors que le nombre de personnes infectées est de plus en plus important, le monde doit faire face à une autre pandémie : celle des fake news.

Si, habituellement, le fait de penser que la terre est plate et que les reptiliens dominent le monde a tendance à faire sourire, les fausses informations concernant le coronavirus sont moins drôles et surtout plus inquiétantes.

En effet, ces fake news entraînent des comportements dangereux, ce qui n’aide pas les autorités qui appellent au bon sens et demandent aux citoyens d’avoir confiance aux messages officiels publiés à ce sujet.

La Libre mobilise l’ensemble de la rédaction pour vous informer en temps réel et vous communiquer les mesures à prendre et décidées par les autorités fédérales. Ne vous fiez pas aux messages publiés sur les réseaux sociaux, même s'ils paraissent plausibles, soyez vigilants.

Ainsi, le Centre de crise national a appelé à la vigilance face à la circulation de fakenews sur les réseaux sociaux. "De nombreuses informations incorrectes circulent sur les réseaux sociaux, nous appelons donc tout le monde à n'utiliser que les canaux officiels tels que ceux du Centre de crise ou encore de votre commune. Facebook et Twitter, entre autres, nous soutiennent dans cette bataille (contre les fake news) et se sont engagés à filtrer ces informations incorrectes", a déclaré le porte-parole interfédéral Covid-19, le docteur Steven Van Gucht.

Le Centre de crise recueille toutes les informations essentielles sur le site internet info-coronavirus.be et les personnes ayant des questions peuvent également appeler le numéro gratuit 0800/14.689, rappellent les autorités.

Voici une liste (non exhaustive) de fake news à ne surtout pas prendre en considération :

  • La dernière fake news est particulièrement dangereuse puisqu'elle relate l'histoire suivante : le coronavirus aurait été créé et breveté par l'Institut Pasteur, l'institut international au cœur des recherches engagées notamment pour le développement d'un antidote au coronavirus. Mais depuis ce 18 mars, une vidéo circule sur les réseaux sociaux. On y voit un homme expliquer que le coronavirus n'a pas été détecté en Chine mais serait donc une création de l'Institut Pasteur qui aurait même breveté le virus en question. 
© AFP


Les journalistes de l'AFP ont mené une investigation pour comprendre de quel brevet il était question. Il s'agit en fait d'un brevet déposé en 2004 et qui concerne un autre type de coronavirus. " De surcroît, déposer un brevet relatif à un virus ne signifie pas qu'il a été créé. Le brevet EP 1 694 829 B1 est authentique et disponible ici", a confirmé à l'AFP le directeur de l'unité virus et immunité de l'Institut Pasteur. Mais ce brevet porte donc sur un virus différent de celui détecté en Chine en décembre 2019.
  • L'autre fausse nouvelle du moment concerne Cristiano Ronaldo. Des messages sur Twitter notamment expliquent que la star du football a transformé ses hôtels au Portugal pour les transformer en hôpitaux. L'AFP a contacté la direction des hotels qui a démenti une information qui a par ailleurs été relayée par la presse espagnole, notamment le journal sportif Marca. Il s'agit toutefois d'une fake news qui rappelle que même la presse doit reste vigilante.
  • Boire de l'eau en grande quantité pour garder votre gorge humide ne fait pas partie des remèdes aidant à lutter contre le coronavirus. Évitez également les conseils appelant à gargariser la gorge avec de l'eau tiède et du vinaigre. Un message conseillant de boire toutes les minutes et qui émanerait du ministère canadien de la Santé a été véhiculé sur Facebook et Twitter. Il s'agit d'un faux communiqué.
  • Non, il n'y a pas de tentatives d’enlèvement de personnes qui sont, ensuite, envoyées dans des laboratoires pour être utilisées comme cobayes. Cette information a notamment circulé sur Facebook et précise même que les personnes enlevées seraient des musulmans. En plus de la pandémie, soyez donc vigilants face aux discours racistes qui sont encore plus facilement véhiculés.
© D.R.

  • Consommer de la cocaïne - ce qui reste par ailleurs illégal - n'est pas un antidote non plus. Par contre, la consommation de drogues dures peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé et vous mener effectivement aux urgences ...
  • Les Simpsons auraient évoqué l'arrivée du coronavirus dans un des épisodes de la série diffusé en 1993. Bien que Homer et sa petite famille soient des personnages sympathiques, cette théorie est fausse et vient du fait que des internautes ont retouché des images. Voyez donc, l'image que vous voyez à gauche sur votre écran est celle diffusée dans un épisode de la série. L'image de droite est celle retouchée et qui remplace "Apocalypse Meow" par "Coronavirus". Un montage qui a circulé sur les réseaux sociaux et qui a donc alimenté cette fausse information.
© D.R.

  • Non, se raser la barbe n'est pas une mesure recommandée par quiconque pour lutter contre la propagation du coronavirus. Manger beaucoup de viande n'est pas non plus une recommandation officielle émanant d'un quelconque ministère de la santé tout comme la consommation d'alcool n'est pas favorisée et reste à consommer avec modération.

Les fausses informations continuent d'alimenter les réseaux sociaux avec notamment un flux ininterrompu de messages vocaux sur Whatsapp. De son côté, l'AFP a décidé de lutter contre le phénomène et rassemble toutes les fausses informations sur un site qui recense toutes ces fake news.

Si celles-ci peuvent parfois faire sourire, il est important de respecter les mesures décidées par les autorités fédérales, à savoir :

  • 1. Lavez-vous les mains régulièrement
  • 2. Utilisez des mouchoirs en papier que vous devez ensuite jeter dans une poubelle fermée
  • 3. Si vous n'avez pas de mouchoir, utilisez le pli de votre coude
  • 4. Si vous êtes malade, restez à la maison, protégez-vous et protégez les autres

© SPF Santé Publique