Aux Pays-Bas, les fumoirs dans les établissements de l'Horeca vont être interdits. En Belgique, cette évolution serait catastrophique prévient déjà le SNI.

En juillet dernier, le Hoge Raad la plus haute instance judiciaire aux Pays-Bas a rendu un jugement définitif : plus d’espaces fumoirs dans les établissements Horeca. Une décision qui a poussé Kom Op Tegen Kanker (la ligue flamande contre le cancer) à annoncer une démarche jurique pour une une évolution similaire en Belgique.

Rien n’est encore fait mais déjà les indépendants de l’Horeca s’inquiètent. En Belgique, depuis le 1er juillet 2011, on ne peut plus fumer dans aucun établissement. Mais à l'époque, possibilité avait été donnée de créer des fumoirs sous certaines conditions. “Les exploitants Horeca ont consenti de gros investissements pour réaliser ces fumoirs”, explique Christine Mattheeuws, Présidente du Syndicat Neutre des Indépendants. “Or, L’Horeca est en effet l’un des secteurs qui connait le plus de faillites.”

Pas pro-tabac !

Bien évidemment, Olivier Mauen du SNI explique que “le syndicat reconnaît bien la toxicité du tabac et ne promeut pas son usage. En revanche, on croit beaucoup plus en une sensibilisation accrue qu’en l’interdiction des fumoirs”. Parce que “Cela ne dissuadera pas les fumeurs de fumer, ils resteront simplement chez eux. Les seules victimes, ce seront les exploitants Horeca”, avance Christine Mattheeuws. Autre comportement qui aura une incidence potentiellement désastreuse sur le secteur: “la présence de davantage de fumeurs sur les terrasses à l’extérieur des cafés et des restaurants. Il y aura alors des plaintes déposées par des riverains en raison du bruit et de l’odeur de tabac”, prévient Olivier Mauen.

La Fondation nationale contre le Cancer avait rendu publique sa liste de 10 mesures phares contre le tabac juste avant les élections, l’an passé. “Dans cette liste, nous parlions de hausse du prix du tabac, de l’interdiction de la publicité et de display ban dans les points de vente notamment”, explique Suzanne Gabriels, experte en prévention tabac pour la Fondation. La suppression des fumoirs dans les bars et cafés ne fait pas, pour l’instant, partie de ces 10 points qui attendent d’être portés à l’attention du prochain gouvernement fédéral. En attendant, la SNI préfère alerter pour faire comprendre la situation difficile de ses membres travaillant dans l’Horeca : “Si une telle interdiction devait voir le jour en Belgique, un phasage et des compensations devraient être envisagés. On ne peut pas demander à des établissements, qui ont fait des énormes efforts financiers pour s’adapter à une réglementation, de modifier encore une fois une infrastructure qui n’a pas été amortie en huit ans”.