Les 12 personnes qui avaient été rapatriées dimanche dans la soirée à la base militaire de Melsbroek, en provenance de Wuhan, ont été prises en charge et sont actuellement à l’isolement à l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek.

Ces personnes, 9 Belges et 3 de leurs parents chinois, ont séjourné à Wuhan, métropole chinoise et berceau du coronavirus. Elles sont désormais de retour en terres belges, et n’ont pas été contaminées par le nouveau virus. Elles devront cependant rester en quarantaine à Neder-Over-Heembeek pendant les 15 prochains jours par mesure de précaution.

Les photos et vidéos fournies par la Défense belge montrent dans quel cadre et dans quelles conditions ces nouveaux patients y séjournent.

© Défense

© Défense

© Défense

L’avion, avec plus de 40 personnes de diverses nationalités à bord, avait d’abord fait escale à Istres afin d’y déposer les passagers français. Des examens médicaux ont été menés sur le territoire français auprès de chaque passager du vol. Ce lundi, les Belges ont eu droit à un deuxième examen de la part des médecins de l’hôpital de Neder-Over-Heembeek.

© Défense

© Défense

© Défense

Pendant l’escale à Istres, l’hôpital militaire avait été préparé pour accueillir ces patients spéciaux. Une aile du bâtiment a été désinfectée et a été dédiée aux nouveaux arrivants. Les patients accueillis en Belgique ont eu moins de chance que leurs homologues français quant à leur lieu de résidence temporaire. Ces derniers ont en effet été placés dans un village de vacances à Carry le rouet, près de Marseille, pour y passer leur séjour en quarantaine.

© Défense

Si au terme des 15 jours de quarantaine, un cas de contamination au coronavirus se déclarait, le patient concerné serait directement envoyé à l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles, spécialisé dans l’accueil de ce type de patients.