La vie des Belges va changer, une nouvelle fois, ce mercredi 9 juin. Et pour certains, cette date était très attendue. En effet, de nombreuses réouvertures sont au programme.

Pour rappel, ces assouplissements sont possibles grâce à l'évolution favorable de la situation épidémiologique en Belgique. Ce lundi, on dénombrait une quarantaine de nouvelles hospitalisations et 335 patients en soins intensifs. On est loin en dessous des seuils de 75 hospitalisations quotidiennes et 500 personnes en unité de soins intensifs, deux paliers qu'il était nécessaire de franchir pour pouvoir déconfiner.

Voici tout ce qui va changer.

Horeca: à l'intérieur et en terrasse jusque 23h30

Manger à l'intérieur du restaurant et non plus uniquement à l'extérieur, boire un verre dans le café et non plus dehors, ce sera désormais possible. L'Horeca rouvre ses portes à ses clients. Le secteur, qui avait ouvert ses terrasses depuis le samedi 8 mai, n'a pas été gâté par la météo depuis une trentaine de jours. Si un ciel capricieux apparaît, ce ne sera désormais plus un problème. Toujours à quatre par table (ou alors à plus si votre foyer est plus large), avec un mètre et demi entre chacunes d'entre elles, les clients pourront s'installer à l'intérieur. Bien évidemment, l'extérieur leur sera toujours accessible.

Les horaires d'ouverture ont été élargis durant le dernier Comité de concertation. Désormais, les établissements Horeca pourront ouvrir de 5 heures à 23h30 de manière à ce que ceux qui servent des petits déjeuners puissent retravailler et pour que les clients qui viennent voir les matches de l'Euro 2020 puissent assister à l'intégralité de la rencontre.

Sport, culture, événementiel: 400 personnes autorisées dehors, 200 à l'intérieur

Parallèlement à l'Horeca, d'autres secteurs, fortement impactés par la crise sanitaire, pourront reprendre leurs activités. On songe notamment au monde de la culture ou au monde sportif, surtout chez les amateurs.

Les représentations culturelles et spectacles, de même que les compétitions sportives vont pouvoir avoir lieu avec un nombre maximal de 200 personnes à l'intérieur et 400 à l'extérieur. Certains mesures doivent toutefois être respectées comme le port du masque ou le respect des distances de sécurité entre les membres du public, qui devront être assis. Les cinémas vont donc pouvoir rouvrir leurs salles au grand public.

Précisons que pour la pratique du sport chez les amateurs, des rassemblements sont autorisés à 50 personnes en intérieur et à 100 dehors.

Les camps d'été et autres activités de la vie associative seront également permis, pour autant qu'il n'y ait pas de nuitée prévue pour les 50 personnes autorisées à participer.

Enfin, les manifestations rassemblant au plus 100 personnes sont également autorisées.

Une bulle de contact plus large

Un autre changement concerne la bulle sociale. A l'intérieur, celle-ci passera de deux à quatre personnes (enfants exceptés). A l'extérieur, on peut se promener par groupes de dix personnes sauf à partir de minuit, moment auquel il faut être trois maximum (sauf membres d'un même ménage).

Le retour au bureau

Durant la crise sanitaire, de nombreux travailleurs n'ont plus vu leurs collègues. Ils peuvent se réjouir. Alors que le télétravail était devenu la norme, un retour au bureau, à raison d'un jour par semaine est autorisé. Un cinquième des personnes qui étaient en télétravail forcé peuvent être présentes en même temps au sein de l'établissement.

Fêtes, mariages, funérailles et réceptions

A l'intérieur, il sera possible de se retrouver à 50 personnes. Il faut respecter les règles en vigueur dans l'horeca, à savoir être quatre personnes par table, respecter une distance d'1m50 entre les groupes et porter le masque lors des déplacements. En ce qui concerne les mariages, les funérailles, et les rassemblements liés aux cultes, une limite de 100 personnes à l'intérieur et 200 personnes à l'extérieur doit être respectée.

Voyages en France: une différence notoire pour les vaccinés

A partir de ce mercredi 9 juin, la France ne demande plus de test PCR à tout Européen vacciné qui souhaite se rendre dans l'Hexagone. Pour être considéré comme "vacciné, il faut avoir reçu une vaccination complète (deux doses sauf pour le vaccin Johnson et Johnson) depuis au moins deux semaines.

Les piscines, les parcs, les foires et brocantes également rouverts

Une autre réouverture concerne les parcs naturels, animaliers et des parcs d'attraction qui peuvent également ouvrir à l'intérieur. Les piscines tropicales vont également pouvoir accueillir des visiteurs, au même titre que les bowlings. Il faudra, bien entendu, continuer à suivre les protocole de ventilation. Les parcs aquatiques rouvrent également mais en adoptant un système de réservation.

Les foires, brocantes et marchés aux puces non professionnels peuvent, également, avoir lieu à partir de ce mercredi 9 juin.

Les travailleuses du sexe pourront reprendre leurs activités. De même pour les vendeurs qui font du porte-à-porte.

Les salles de fitness, saunas, jacuzzis, hammams, et bains de vapeur publics pourront rouvrir à condition de respecter les protocoles de ventilation.

Le shopping par ménage, sans limite de temps

La limite de deux personnes concernant le shopping va tomber à l'eau. Il sera donc possible de faire ses emplettes pour autant que le groupe de personnes provienne du même ménage. La limite de temps va disparaître.

Par ailleurs, les magasins de nuit pourront rester ouverts jusque 23h30. L'interdiction de vente de boissons alcoolisées entre 22h et 5h du matin est levée.

La fin du port du masque dans les rues de Bruxelles

Les bourgmestres des communes bruxelloises et le ministre-président Rudi Vervoort se sont rassemblés ce lundi 7 juin pour trancher sur la question du port du masque dans la capitale. Il a été décidé qu'il ne sera plus obligatoire à Bruxelles dès le 9 juin, sauf dans les zones les plus denses comme les marchés, les brocantes, certaines artères commerciales, etc.

Chaque bourgmestre doit déterminer quelle partie de sa commune est encore soumise à l'obligation de porter le masque.