Hautes écoles et universités devaient passer en code orange (20% de présences en auditoire) dès ce lundi 26 octobre. C’est ce qui avait été confirmé par le Comité de concertation vendredi matin. Mais on savait que des mesures ciblées plus strictes pouvaient être prises si nécessaire par les autorités locales. C’est ce qu’a fait le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui a annoncé en début de soirée que tous les cours auraient lieu à distance, y compris les premières années, et ce, pendant un mois. Seuls les travaux pratiques et les stages se poursuivent.

Les élèves du maternel, du primaire et du secondaire continueront, pendant ce temps, à aller en classe à temps plein. Ce choix politique a encore été répété par le Comité de concertation et non démenti par une autre autorité locale. Une coupure de 12 jours est prévue à l’occasion des vacances de Toussaint, du 31 octobre au 11 novembre inclus. Mais le système tiendra-t-il jusque-là ? Les nombreuses absences mettent à mal beaucoup d’écoles qui peinent à organiser leurs cours dans de bonnes conditions.