Les autorités belges ont fixé à 70% le taux de couverture vaccinale nécessaire pour atteindre une immunité collective et permettre une reprise progressive des activités, en dépit de la pandémie de Covid-19 .

Mais les deux vaccinologues, invités de l'émission dominicale De Zevende Dag de la VRT-télévision, ont jugé cet objectif comme étant "dépassé".

"Nous devrions viser de préférence les 90%", a expliqué la directrice du centre de vaccinologie de la KU Leuven, le professeur Corinne Vandermeulen, reprenant une opinion qu'elle a déjà exprimée.

"Au début, il y avait des modèles qui montraient que 70% étaient suffisants, mais maintenant nous avons les variants britannique et indien (du virus Sars-CoV-2), qui sont tous deux très contagieux. Cela signifie également que nous devons adapter à nouveau ces modèles", a-t-elle dit.

La virologue a rappelé que dans le passé, pour toutes les autres vaccinations, le seuil des 90% avait toujours été l'objectif. Pour la rougeole, c'est même 95%", a-t-elle souligné.

L'épidémiologiste Pierre Van Damme, de l'Université d'Anvers, a abondé dimanche dans ce sens. "Avec les variants plus contagieux, le taux de reproduction du virus augmente également et automatiquement la couverture vaccinale souhaitée. Ensuite, vous allez vers 85 à 90%. Les vaccins n'ont pas non plus une efficacité à 100%", a-t-il fait valoir.

Les deux scientifiques ont néanmoins souligné que les autorités devaient continuer à inciter la population à se faire vacciner, plutôt que rendre la vaccination obligatoire.