Une patiente de moins de 40 ans est décédée après avoir reçu une injection du vaccin Janssen (Johnson & Johnson) contre le coronavirus, confirment mercredi les ministres de la Santé du pays. Le sérum ne sera désormais plus administré aux personnes de moins de 41 ans. Le gouvernement belge a sollicité un avis de l'Agence européenne des médicaments (EMA). La patiente est décédée le 21 mai. Elle avait été admise à l'hôpital avec une thrombose sévère et un déficit de plaquettes sanguines, indiquent la Conférence interministérielle Santé publique et le Commissariat Corona dans un communiqué.

Elle avait moins de 40 ans et avait été vaccinée via son employeur étranger, c'est-à-dire en dehors de la campagne belge de vaccination.

"Les ministres de la Santé publique de la CIM ont considéré ce cas malheureux comme un signal important et ont immédiatement demandé à l'EMA les conclusions concrètes de l'enquête sur ce cas et sur tout autre rapport similaire provenant d'autres pays. En outre, ils ont demandé s'il serait possible d'effectuer une analyse bénéfices-risques pour ce vaccin également, en fonction de l'âge."

En attendant, il a été décidé d'administrer temporairement le vaccin Janssen à la population générale à partir de l'âge de 41 ans. L'impact sur l'avancement de la vaccination en Belgique n'est pas encore déterminé. "Nous sommes en train d'évaluer les implications et la meilleure façon de répartir les vaccins", explique la porte-parole de la task force vaccination, Gudrun Briat. Les vaccins Pfizer et Moderna seront utilisés pour les 18-40 ans. "La question de savoir si cela entraînera des retards est encore à l'étude."

Les livraisons du vaccin J&J en Belgique ont été jusqu'à présent très limitées (environ 40.000 unités), indique le communiqué. 80% des doses administrées à ce jour l'ont été à des personnes âgées de plus de 45 ans.

Ce vaccin de Johnson & Johnson a pour particularité de s'administrer en une seule dose, contre deux pour les autres sérums. Janssen est donc prioritairement utilisé pour la vaccination à domicile des personnes âgées et la vaccination d'un certain nombre de groupes précaires tels que les sans-abri et les personnes sans papiers. Ces personnes continueront à recevoir le vaccin Janssen, même si elles ont moins de 41 ans. L'avantage de pouvoir les vacciner en une seule dose prime sur les risques, a précisé France Dammel, porte-parole du ministre fédéral de la Santé.

Les Diables Rouge devaient eux aussi bénéficier du vaccin Janssen avant le début de l'Euro de football le 11 juin. Ils opteront finalement pour le vaccin Pfizer, dont ils auront reçu la première dose avant le début du championnat, selon la porte-parole.