Le 11 novembre, cela fera tout juste 100 ans que les Alliés de 14-18 célèbrent l'Armistice de 1918. En Belgique, la commémoration du 11 novembre à la Colonne du Congrès à Bruxelles et dans de nombreuses communes du pays n'a été organisée pour la première fois que le 11 novembre 1922. La Belgique préférait alors se souvenir de la Première Guerre, le 4 août, date de l'invasion du royaume en 1914. Chaque année depuis le 11 novembre 1919, les Alliés célèbrent l'Armistice de la Première Guerre mondiale conclu en 1918 après quatre longues années de guerre. En Belgique, le 11 novembre 1919 n'a pas revêtu de caractère particulier car une loi prévoyait à l'époque de se souvenir de la guerre le 4 août. Des manifestations patriotiques non officielles avaient toutefois été organisées ça et là pour se rappeler du premier anniversaire de l'arrêt du conflit.

Ce n'est qu'en 1922, que l'Armistice a été célébré avec l'inauguration de la tombe du Soldat inconnu de la Colonne du Congrès à Bruxelles en présence du roi Albert Ier. Ce soldat avait été choisi au hasard par un aveugle parmi cinq soldats tombés au champ d'honneur.

Depuis lors, à l'exception des années noires de la Seconde Guerre mondiale, l'Armistice est devenu un jour férié et surtout la célébration du souvenir des morts tombés durant la Première Guerre mondiale mais aussi durant les autres conflits et actions de paix auxquels a participé la Belgique.

Durant la guerre 14-18, 100.000 personnes ont perdu la vie en Belgique dont plus de 60.000 civils. Au total, près de 20 millions de personnes, militaires et civiles, sont mortes durant le premier conflit mondial.