Il avait fait une première tentative fin août mais les conditions météorologiques lui avaient joué des tours. Le courant contraire et les vagues trop hautes rendaient trop dangereuse la poursuite de l'entreprise. Le coût d'une deuxième tentative ont poussé le jeune homme à lancer une collecte de fonds. Tous ses supporters pouvaient faire un don d'un euro ou plus pour le Belgian Coast Swim 2020. La moitié des recettes seront reversées à Make-A-Wish.

Matthieu Bonne a entamé lundi à 16h00 son entreprise inédite depuis La Panne. Les conditions étaient bien plus favorables que lors de la première tentative, mais la nuit fut à nouveau difficile mentalement et physiquement. Le tronçon Bredene-Le Coq fut particulièrement ardu.

Il a finalement atteint Knokke-Heist mardi vers 15h00. Lors de sa tentative de record, Matthieu Bonne a nagé à une vitesse de près de trois kilomètres à l'heure.