D'ici deux semaines, il n'y aura plus d'invitation pour une première injection de ce vaccin et les stocks seront dédiés aux deuxièmes doses, avant d'être réservés au programme Covax, a indiqué samedi Sabine Stordeur pour la Taskforce vaccination. Si "les déceptions s'accumulent" pour les livraisons de Janssen (Johnson & Johson) et AstraZeneca, celles de Pfizer/BioNTech et Moderna sont stables.

Les retards de Johnson et Johnson pourraient éventuellement provoquer un retard de deux semaines sur la campagne vaccinale en été, voire quatre à cinq si la limite d'âge (de 41 ans et plus) est maintenue après l'analyse risques/bénéfices en cours.

La moitié des adultes auront reçu au moins une dose de vaccin la semaine prochaine et le cap des 80% des personnes "avec comorbidités" vaccinées devrait également être franchi dans les jours qui viennent.