Avec cette nouvelle aide, c'est un total de 10 millions d'euros qui a été mobilisé jusqu'ici par la FWB pour soutenir les 63 fédérations et 7.047 clubs sportifs de Wallonie et de Bruxelles. Ces trois millions d'euros seront répartis, comme la précédente enveloppe adoptée la semaine dernière, entre deux types d'aides: une intervention forfaitaire visant l'ensemble des fédérations sportives reconnues (pour un total de 630.000 euros), et des interventions variables en fonction de l'impact des mesures sanitaires et la taille des fédérations (2,37 millions d'euros).

Ces aides seront allouées en fonction de paramètres objectifs qui permettront de soutenir les clubs et fédérations en fonction du degré d'impact des mesures sanitaires, notamment selon que leur sport soit pratiqué ou non en extérieur, qu'il soit avec ou sans contact, etc.

Sur ces bases, les activités complètement à l'arrêt, telles que le judo, le volleyball, le handisport, etc., bénéficieront d'une intervention qui pourra être plus importante.

"Au moins 80% des subventions versées aux fédérations devront bénéficier aux clubs, ce qui permettra donc aux fédérations d'assumer leur rôle de solidarité envers ces derniers", selon un communiqué de la ministre des Sports, Valérie Glatigny (MR).

Les 20% maximum restants pourront être utilisés par les fédérations pour faire face aux frais des mesures sanitaires, soutenir la réalisation d'objectifs affectés par le Covid (notamment la formation des jeunes) ou encore faire face à des problèmes de trésorerie.

"Je continuerai par ailleurs à travailler avec les experts et le mouvement sportif sur la définition de perspectives pour la reprise progressive et graduelle du sport. Il est indispensable de laisser les sportifs, notamment les jeunes, pratiquer leur sport en toute sécurité chaque fois que cela s'avère possible", indique la ministre Glatigny.