Annoncée en décembre dernier, la nouvelle version de la carte d'identité va enfin être testée ce mardi à Lokeren, par le ministre de l'Intérieur Pieter de Crem, avant d'être distribuée dans plusieurs communes au cours du mois de janvier.

Si la carte d'identité va notamment changer de design, elle contiendra également un paramètre d'identification supplémentaire : les empreintes digitales de son propriétaire. Cet ajout important permettra de rendre les contrôles d'identité plus sûrs, et ainsi de lutter contre les fraudes. Les empreintes, celles des deux index uniquement, seront stockées dans une base de données pendant une durée de trois mois maximum. Malgré un avis défavorable de l'Autorité de protection des données (APD), qui jugeait l'ajout des empreintes "superflu, disproportionné et particulièrement risqué", la Chambre avait validé cette nouvelle mesure car les arguments avancés par l'ADP n'avaient pas convaincu. 

Au niveau de l'apparence, la nouvelle carte d'identité change de couleur. Et par rapport au design actuel, datant de 2002, la photo ne sera plus située à droite sur la carte, mais bien à gauche. Selon le SPF Finances, la nouvelle version répondra donc aux "règles internationales strictes".

La phase de test de cette carte d'identité sera donc lancée ce mardi à Lokeren. Dans le courant du mois, elle sera également mise en circulation dans 24 communes. Si le test s'avère concluant, toute la population du pays changera progressivement de carte d'identité. Avec pour objectif de l'intégrer dans toutes les autres communes belges d'ici juin.