La pandémie de Covid-19 aura certes un impact sur l'approche et la conception d'immeubles-tours en ville et de nouvelles balises seront fixées, mais de tels projets ne vont pas disparaître, a affirmé en substance lundi le secrétaire d'Etat en charge de l'Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels/sp.a). Celui-ci était interrogé en commission du développement territorial par la députée cdH Céline Fremault, qui s'est montrée plus dubitative que lui à ce sujet.

"J'entends du secteur immobilier une réflexion sur deux niveaux. Le télétravail n'est pas la panacée car beaucoup de gens en ont marre, surtout lorsqu'ils gèrent au même endroit la présence d'enfants. Cela induit une réflexion sur une inclusion du télétravail dans le managment qui débouche sur la nécessité de disposer de surfaces plus réduites. Mais en même temps, on réintroduit les bureaux individuels dans le débat", a justifié le secrétaire d'Etat.

M. Smet a dit ne pas voir émerger un renoncement aux tours, mais une meilleure réflexion à ce sujet, incluant le besoin d'espaces publics assez grands et de qualité de vie.