Le bébé Pia, atteint d'une maladie génétique rare, ne fabrique pas d'anticorps contre le médicament Zolgensma, qui pourra donc lui être administré.

"Il est maintenant question de quelques semaines avant qu'elle ne puisse recevoir la piqûre", explique mercredi la maman de l'enfant. Le bambin de dix mois est atteint d'amyotrophie spinale, une maladie génétique rare mais mortelle. Les muscles de l'enfant fonctionnent à peine et sont de plus en plus faibles. Une action SMS organisée pour récolter de l'argent avait été un grand succès. En quelques jours, 1,9 million d'euros avait été récolté.

Des examens ont été réalisés et la jeune Pia ne fabrique pas les anticorps qui auraient pu contrer les effets du médicament. Cela a été un énorme soulagement pour les parents. "Nous devons encore faire beaucoup de paperasse et le médicament doit encore être commandé", explique Ellen De Meyer, la maman de Pia. "Mais il est maintenant question de quelques semaines avant qu'elle ne puisse recevoir la piqûre."

Il est nécessaire que le médicament soit administré avant les deux ans de l'enfant, mais ce délai ne devrait pas être dépassé, si tout se passe bien. La famille ne doit plus se déplacer aux Etats-Unis pour recevoir le médicament: la piqûre devrait pouvoir se faire à l'hôpital universitaire d'Anvers.