Cette phase est activée pour la première fois. Le pays était déjà en phase d'avertissement depuis dimanche dernier. Cela signifie que des mesures complémentaires doivent être implémentées en plus des mesures déjà prises, qui restent d'application, "avec une attention particulière pour les personnes âgées, les malades chroniques, les jeunes enfants, les personnes isolées socialement et les personnes qui doivent accomplir des efforts intenses en période de forte chaleur", précise le communiqué.

Concrètement, un accès à l'eau potable doit notamment être garanti. Pour cela, les fontaines d'eau potable fermées à cause du Covid-19 peuvent être rouvertes, avec le respect des mesures d'hygiène de base. "Les autorités encouragent les bars et les restaurants à proposer des pichets d'eau potable à leurs clients", ajoute le communiqué. De l'eau doit aussi être distribuée en cas d'embouteillages sur les réseaux routiers ou de problèmes dans les transports en commun.

Par ailleurs, des zones d'ombre devront être prévues dans les lieux qui entraînent des files d'attente en extérieur.

Dans les maisons de repos, les personnes isolées à cause du Covid-19 doivent avoir les chambres les plus fraîches et les établissements de soins doivent prévoir assez de personnel "pour veiller à ce que les résidents s'hydratent suffisamment".

Ce plan recommande habituellement de garder les portes et les fenêtres fermées mais cela entre en contradiction avec les recommandations de lutte contre le Covid-19. Il est donc conseillé de les ouvrir le soir et le matin, aux heures les moins chaudes. "Les ventilateurs et l'air conditionné sont à éviter, mais leur utilisation sera évaluée au cas par cas. S'ils sont nécessaires, il faut alors respecter la distanciation sociale."

Du côté des camps de jeunesse, une information doit circuler sur l'importance de boire en suffisance et les installations doivent être placées si possibles à l'ombre. Si nécessaire, des bidons d'eau potable leur seront fournis.

Enfin, les activités sportives intenses sont à éviter, du moins pendant les heures les moins chaudes, et un accès aisé à des installations sanitaires doit être prévu pour les personnes sans abri.

"Ces mesures seront implémentées par les autorités compétentes", souligne le SPF Santé. Les autorités rappellent encore que le masque reste obligatoire dans les lieux publics fermés ou ceux à forte concentration. En outre, "le masque ne peut pas être mouillé et doit donc être changé plus souvent".

Ce samedi, plusieurs records de températures ont déjà été enregistrés en Belgique, notamment à Uccle.