Activités sportives, commerces,... il y aura du changement ce lundi 4 mai.


Sophie Wilmès l'a annoncé ce mercredi 29 avril: la Belgique pourra bel et bien entamer la première phase de son déconfinement le 4 mai. La décision tombée au terme d'une réunion rassemblant le gouvernement fédéral, les ministres-présidents et le Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy (GEES) signifie que les indicateurs étudiés par les autorités étaient suffisament positifs que pour entamer le processus présenté lors de la dernière conférence de presse du Conseil national de sécurité.

La première étape (appelée officiellement "phase 1A") comprend un premier volet d'assouplissement des mesures. Un arrêté ministériel est revenu en détails ce jeudi sur les nouvelles règles qui s'appliqueront désormais à l'ensemble de la population belge. Voici un tour d'horizon de ce qui changera (ou pas) ce lundi 4 mai.

Déplacements

Les déplacements non-essentiels restent interdits: les autorités demandent toujours de ne se déplacer que pour se rendre à son lieu de travail (s'il n'est pas possible de télétravailler), à un magasin pour faire ses courses ou à un cabinet médical. Qui plus est, il est toujours recommandé de rester chez soi autant que possible. Le ministre de l'Intérieur a toutefois rapporté une exception sur sa page Facebook. En effet, dès le 4 mai, seront à nouveau autorisées les balades à moto récréatives. "La balade devra commencer et se terminer à la maison sans arrêt sur des sites touristiques ou autre 'hotspot'", précise-il. Les grands rassemblements ne seront pas encore permis cependant: seulement trois motards pourront prendre la route ensemble.

Activités sportives

Il sera possible dès le 4 mai de reprendre la pratique de certaines activités en plein air avec deux personnes maximum (en plus de celles qui vivent sous le même toit): le tennis, l’athlétisme, la pêche, le kayak et le golf. Certaines conditions devront toutefois être remplies: il ne peut pas y avoir de contacts entre les participants et les distances de sécurité doivent être respectées. Les cafétérias ainsi que les vestiaires devront garder leurs portes closes.

Transports en commun

Le port du masque sera obligatoire dans les bus, trams et métros à partir du 4 mai pour les voyageurs de plus de 12 ans. La règle vaut également pour les quais et les arrêts. Les usagers devront également être prudents et respecter les mesures de distanciation sociale.

Commerces

Tous les magasins actuellement fermés le restent pour cette première étape du déconfinement, hormis les commerces de tissus et les merceries. Cette exception s'explique par l'importance que revêtera à présent le port du masque. Ces magasins laissent l'opportunité aux Belges de se fournir en tissus pour en fabriquer. Les magasins d'alimentation continuent à ouvrir leurs portes, comme c'est déjà le cas actuellement.

Tests

Il sera désormais possible de se faire tester chez son médecin généraliste. "Le déconfinement sera accompagné d’un accès aux tests de laboratoire pour les personnes qui consultent leur médecin généraliste, a annoncé Emmanuel André sur Twitter ce mercredi 29 avril. En quelques semaines, les laboratoires ont multiplié par 100 leur capacité à faire des tests. On est maintenant bien mieux armés!"

Travail

Toutes les entreprises peuvent reprendre ou continuer leurs activités. Le télétravail reste la norme. S'il n'est pas possible, les entreprises devront veiller à la protection des travailleurs. Si la distanciation sociale ne peut être assurée, des masques doivent être fournis aux employés.

Enseignement

Les cours ne reprendront pas encore dans les écoles. Tous les élèves resteront à la maison jusqu'au 18 mai. A cette date, certaines écoles pourront rouvrir leurs portes. Toutes les années ne seront pas concernées par cette "rentrée".

Horeca

Les cafés, bars et restaurants ne pourront pas rouvrir le 4 mai.