À partir du 18 décembre, toute personne revenant d'une zone rouge à l'étranger devra à nouveau se mettre en quarantaine. Karine Moykens, la présidente du Comité interfédéral "Testing et Tracing", l'a confirmé sur Radio 1 ce lundi.

Depuis le 1er octobre, il n'est plus obligatoire pour les voyageurs qui restent plus de 48 heures en zone rouge de se mettre en quarantaine ni de subir un test de dépistage. Il est seulement demandé à ces passagers de remplir le Passenger Locator Form et de se soumettre à une auto-évaluation de leur voyage. Sur la base de ce formulaire, les autorités peuvent alors imposer une quarantaine ou un test au cas par cas.

Une règle qui va changer à partir du 18 décembre, a annoncé Mme Moykens. "Remplir le formulaire reste obligatoire pour tous", a-t-elle expliqué. "Mais toute personne revenant d'une zone rouge devra également se mettre en quarantaine pendant dix jours, et se soumettre à un test le septième jour".

Contrôles renforcés

Par ailleurs, le respect de l'obligation de la quarantaine sera davantage contrôlé, a mis en garde Karine Moykens, tout comme l'obligation du test coronavirus.

"Les voyageurs concernés recevront un code d’activation pour effectuer le test. Le 5e ou le 6e jour, on leur passera un coup de fil. Si on voit que le code a été activé et qu’ils ont donc fait le test, ils recevront un SMS pour les en remercier. Si pas, nous téléphonerons", a détaillé Karine Moykens dans les pages de Sudpresse ce lundi.

Les contrôles aux frontières pourraient également être renforcés: "Nous réfléchissons à comment faire en sorte que d'ici au 18 décembre, il ne soit plus aussi facile de passer la frontière. Des discussions sont en cours par rapport à d'éventuels contrôles aux frontières, aux aéroports et aux ports".

Lors du Comité de concertation du 27 novembre, Alexander De Croo avait déjà annoncé un renforcement des contrôles pour les personnes revenant de zone rouge, mais était resté évasif quant aux dispositions précises qui allaient être mises en place.

"Nos chiffres s'améliorent, il faut donc éviter absolument de ramener le virus chez nous en voyageant dans d'autres pays où les chiffres pourraient être désormais moins bons", avait alors déclaré le Premier ministre.

Pour rappel, presque tous les pays sont actuellement classés en zone rouge par le SPF Affaires étrangères. En Europe, seules l'Irlande, l'Islande, une partie de la Norvège, la plupart des îles Canaries et certaines parties du Royaume-Uni comptent des zones orange. Plus aucune zone ne figure en vert sur la carte.