Les Banques alimentaires subissent de plein fouet la crise du coronavirus. Et, par ricochet, leurs bénéficiaires, c’est-à-dire près de 170.000 personnes qui ont déjà, d’ordinaire, du mal à trouver de quoi manger pour leur famille.

La ruée des derniers jours sur les pâtes, riz, thon, sardines, farines, sucres, tomates pelées... a (provisoirement) vidé les rayons des grandes surfaces. Elle a eu d’autres conséquences pour les plus défavorisés: il n'y a quasi plus d'excédents alimentaires dans les supermarchés. Ce sont pourtant ces marchandises en surplus qui représentent 60% de l’approvisionnement des Banques alimentaires. Résultat: il reste peu de nourriture à répartir entre les plus de 600 associations affiliées qui elles-mêmes distribuent  les colis alimentaires aux personnes et aux familles qui en ont besoin.

A cela s’ajoute un deuxième problème, de taille: un grand nombre de bénévoles permanents sont à la retraite et beaucoup ont plus de 70 ans. Faisant partie d’un groupe à risque face au Covid-19, ils sont contraints de rester chez eux.

Ces deux circonstances compromettent gravement l’approvisionnement alimentaire de ceux qui ont du mal à joindre les deux bouts et qui sont aussi les plus vulnérables dans la crise du coronavirus, s'inquiètent les Banques alimentaires.

"Il s'agit d'une activité solidaire"

L'association lance donc un double appel à la solidarité. Elle demande aux autorités de débloquer un budget supplémentaire pour l’aide alimentaire. Les particuliers peuvent aussi contribuer, par le biais d’un don financier, à l’achat de nourriture pour les personnes dans le besoin. “Sans ce soutien, nous risquons de nous retrouver dans une situation où nous aurons les mains aussi vides que nos entrepôts”, alerte Jef Mottar, administrateur-délégué de la Fédération belge des Banques alimentaires.

Les citoyens sont également invités à donner un coup de main en remplaçant temporairement les bénévoles plus âgés. “Il s’agit là d’une activité solidaire pour tous ceux qui sont bloqués chez eux à cause du coronavirus et veulent consacrer leur temps libre à une bonne cause”, souligne l’association.

Les mesures émises par le gouvernement sont évidemment strictement suivies: respect de la distance interpersonnelle entre les bénévoles, contact minimal entre les générations, lavage régilier des mains, etc.

Renseignements

Les dons financiers peuvent être effectués directement par virement bancaire sur le compte BE48 7333 7333 3327 ou via https://www.foodbanks.be/fr/faites-un-don. Attestation fiscale pour les dons à partir de 40 euros.

Toute personne qui veut donner un coup de main comme bénévole peut s’inscrire via le formulaire de contact sur le site https://www.foodbanks.be/fr/contact.