La vague de chaleur que nous connaissons est assez exceptionnelle. Comme le phénomène se multiplie ces dernières années, on aurait tendance à oublier qu’il n’est pas normal en Belgique, et encore moins régulier. On en compte au moins une depuis 2015. Et celle que nous vivons ces derniers jours est tout simplement la plus longue de ces dernières années et la seconde de l’histoire derrière le fameux été 1976. " L’été 76 était vraiment exceptionnel, et il faut aller jusqu’en 1911 pour trouver une autre vague similaire à celle que nous vivons actuellement, note Pascal Mormal, météorologue à l’IRM. Si nous n’atteindrons pas les records de températures de juillet 2019 (plus de 40 degrés, NdlR), cette vague de chaleur est remarquable par sa longueur, avec 7 jours, peut-être 8, avec plus de 30 degrés. "

Une longueur qui épuise les organismes, d’autant que les nuits sont chaudes elles aussi. "La nuit la plus chaude de l’histoire date de début juillet 2015, avec 24,8 degrés. On tourne pour le moment à 22 ou 23 degrés, mais l’enchaînement peut être inquiétant car il est difficile de se reposer."

Et pour les prochains jours ? "On atteindra encore plus de 30 degrés ce mercredi, et peut-être ce jeudi. Par la suite, on devrait retrouver un temps plus belge avec de la pluie et des orages, mais sans fraîcheur pour autant. Pour rappel, une vague de chaleur se termine quand on passe en-dessous des 25 degrés."