La Wallonie a lancé un marché public de consultance pour l'aider dans la phase de vaccination contre la Covid-19. Les offres doivent être remises pour ce mardi midi et une proposition sera faite au gouvernement régional d'ici la fin de la semaine, a indiqué mardi la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale, en commission du parlement régional. "La vaccination est un énorme défi, avec un certain nombre d'informations dont nous sommes sûrs mais aussi de multiples incertitudes qui continuent à peser. Elles ne doivent toutefois pas nous empêcher d'avancer en envisageant tous les scénarios possibles mais sans s'engager dans des promesses qu'on ne pourra pas tenir", en matière de calendrier notamment, a-t-elle justifié.

"On travaille dans le scénario le plus optimiste, dans lequel tout serait acheminé le plus rapidement possible. Si on s'aperçoit que a situation est moins favorable, on adaptera notre modèle", a ajouté la ministre.

En Wallonie, les premiers vaccins - destinés aux résidents et aux travailleurs des maisons de repos - seront acheminés dans les 19 hubs hospitaliers qui ont été définis avant d'être transportés par la société Medista, sous la responsabilité du fédéral, dans les maisons de repos où la vaccination aura lieu par l'intermédiaire de la médecine du travail pour le personnel ainsi que des médecins coordinateurs et des infirmiers pour les résidents.

Afin de s'assurer que cette logistique est en place, "un crash-test, un test à blanc sera effectué jeudi, avec acheminement vers un hôpital puis vers une maison de repos", a expliqué Christie Morreale.

Ces dernières semaines, plusieurs groupes de travail se sont aussi mis en place et des rencontres ont eu lieu entre le cabinet Morreale, la Cellule covid et les fédérations des maisons de repos; les représentants des médecins généralistes, des médecins coordinateurs et de la médecine du travail; les organisations syndicales du secteur ou encore les représentants des mutuelles "pour les informer au mieux et les sensibiliser à l'importance de la vaccination".

Des webinaires sont également organisés.

Quant à la stratégie de communication promise par la cellule communication et débat sociétal de la taskforce interfédérale sur l'organisation de la vaccination, elle devrait être finalisée cette semaine, a poursuivi la ministre en rappelant que la phase 1a du processus se clôturera avec la vaccination du personnel hospitalier et celui de la première ligne de soins.

S'enclenchera ensuite la phase 1b, au cours de laquelle la vaccination sera ouverte aux plus de 65 ans, à la tranche 45-65 ans avec co-morbidités et aux personnes exerçant une fonction essentielle. "Ce sera le début de la vaccination de masse. La logistique de cette deuxième phase sera affinée dans les semaines à venir mais elle demandera du renfort", a poursuivi la ministre.

C'est dans ce cadre qu'un marché public de consultance a été lancé afin de soutenir la délégation générale Covid-19 "dans la définition de la stratégie opérationnelle à appliquer et son suivi" pour "pouvoir travailler avec les délais les plus courts possibles et le maximum d'efficacité", a-t-elle enfin déclaré.