Le budget de soins de santé en 2021 est définitivement fixé à 30.073,50 millions d'euros. "Nous pensons qu'avec ce gouvernement et la trajectoire de croissance améliorée qu'il propose, il devrait être possible de réaliser d'importantes réformes, comme le propose le Comité de l'assurance depuis plusieurs années", ont ajouté les mutualités satisfaites de l'accord.

Tous les acteurs établiront conjointement un plan pour atteindre les objectifs de soins de santé tels qu'ils sont inclus dans l'accord du gouvernement. Au programme, le renforcement des soins préventifs et de premières lignes, un nouveau plan d'action pour accroître l'efficacité des soins, la réforme du financement des hôpitaux, ou encore la conclusion d'un pacte négocié avec le secteur pharmaceutique.

Pour 2021, le gouvernement fédéral a prévu une enveloppe supplémentaire afin de renforcer le personnel, d'améliorer sa rémunération et d'étendre le remboursement des soins de santé mentale. L'accord prévoit en outre une norme de croissance de 2,5% pour les soins de santé à partir de 2022, contre 1,5% sous la précédente législature.

Le Conseil général de l'Inami est composé de représentants des mutualités, des partenaires sociaux et du gouvernement.