Une réunion du Conseil national de sécurité (CNS) destinée à prendre de nouvelles mesures afin d'éviter l'aggravation de la situation sanitaire en plein rebond de la pandémie de coronavirus a débuté jeudi matin au Palais d'Egmont à Bruxelles, réunissant les principaux ministres du gouvernement fédéral, les ministres-présidents des entités fédérées et les experts.

"On va discuter de mesures qui doivent rappeler la vigilance, la prudence dont nous devons faire preuve parce qu'il y a manifestement un certain nombre de personnes qui n'ont pas compris que pour éviter une deuxième vague (....) il faut respecter strictement les comportements qui ont été désignés comme des règles", a affirmé à son arrivée le ministre des Indépendants et des PME, Denis Ducarme (MR).

Son collègue du Budget et vice-Premier ministre MR, David Clarinval, a pour sa part affirmé que le CNS donnerait "plus de pouvoirs aux bourgmestres pour qu'ils puissent agir localement" en fonction des situations locales - le rebond de la pandémie constaté ces derniers jours étant parfois limités à certaines communes ou communautés.

La Première ministre, Sophie Wilmès (MR), a annoncé sur Twitter qu'elle s'exprimerait à 13h30, lors d'une conférence de presse, sur les décisions prises lors de cette réunion.


Parmi les mesures envisagées figurent le port plus généralisé du masque buccal dans les lieux publics et dans les services publics, ou "locales", là ou des foyers de contaminations ont été récemment constatés, avait indiqué la ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block, à l'issue d'une réunion du comité de concertation.