En septembre, ce type de congé lié au coronavirus avait été principalement sollicité par des femmes, à hauteur de 75%.

Cette proportion est un peu plus élevée que le congé parental. Depuis 2015, la proportion de femmes bénéficiant de ce congé parental était légèrement en baisse, à la faveur d'hommes le sollicitant.