Le ministre de l'Economie et du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) l'a précisé mardi, après que le secrétariat social Group S avait émis des interrogations à ce sujet. En effet, l'employé doit prévenir son employeur au préalable pour pouvoir s'absenter pour cause de vaccination sans en être pénalisé financièrement.

Mais même si la vaccination est prévue dans un délai très court, par exemple si une personne de la liste de réserve est prévenue le jour-même d'une disponibilité, le travailleur a droit au "petit chômage" spécifique à la vaccination, a clarifié mardi le cabinet Dermagne.