Société

Le petit macaque à crête qui s'est échappé lundi matin du zoo de Planckendael, à Muizen près de Malines, a été retrouvé et soigné dans l'après-midi. 

L'animal est sain et sauf. "Tout est bien qui finit bien", ont réagi les responsables du zoo. L'animal se trouvait sur le toit d'une maison, à proximité du parc animalier. Les gardiens de Planckendael ont remarqué lundi vers 10h00 l'absence de Rojo, le singe âgé de 3 ans qui mesure environ 20 centimètres, sur l'île du zoo qu'il partage avec ses congénères. "On a craint, un instant, que le petit singe se soit noyé en jouant dans l'eau autour de l'île", expliquent les responsables du zoo. "Mais peu de temps après, une inspection approfondie a suggéré qu'il avait plutôt quitté l'île et s'était échappé."

Les responsables du parc animalier n'ont pas encore réussi à déterminer de quelle façon le primate a réussi à s'échapper. "Les animaux sont inventifs et créatifs. Un petit singe peut certainement être très entreprenant", selon la porte-parole du zoo, Ilse Segers. "Nous allons nous pencher sur ce qu'il s'est passé."

Mme Segers souligne qu'il n'y avait aucun danger pour les visiteurs. "Les macaques à crête ne se laissent pas facilement approcher. Ils sont très timides", ajoute-t-elle.

C'est finalement un cycliste qui a aperçu Rojo non loin du parc, sur le toit d'une maison située sur le canal Louvain-Dyle qui longe Planckendael. Un vétérinaire du zoo a pu anesthésier le singe à distance, tandis que les pompiers se sont chargés d'attraper le petit animal. "Il a fini par sauter lui-même du toit et les soigneurs ont pu le capturer à l'aide d'un filet. Il n'a pas été blessé", selon les responsables du zoo.

Vers 14h00, Rojo a pu rejoindre ses congénères du zoo.