Le 8 et le 10 avril, le nombre de morts quotidiens dus au coronavirus a même dépassé le nombre total de morts observés sur ces journées lors des années précédentes.

Statbel, l’office belge de statistique, a publié sur son site web le nombre de décès dus au coronavirus depuis le 10 mars 2020 et les a comparés au nombre de décès moyen par jour à ces dates entre 2009 et 2018. Ces données indiquent clairement une mortalité bien supérieure à la normale. En d’autres termes, l’impact du coronavirus, très loin d’être marginal, se révèle important sur le nombre total de morts en Belgique.


Ainsi, sur ces 10 années, le nombre de décès quotidiens a varié relativement peu, oscillant autour de 300 décès par jour. La courbe des morts liés au coronavirus, quant à elle, connaît en revanche une rapide progression dès le 10 mars 2020 pour atteindre un sommet au 8 avril. À cette date, comme à celle du 10 avril, le nombre de décès liés au coronavirus a dépassé le nombre total de morts observés en moyenne à ces dates.

En d’autres termes, le nombre de morts y serait deux fois supérieur à la moyenne quotidienne. Entre le premier et le 11 avril, on dénombre 3310 morts en moyenne sur les 10 dernières années. En 2020, sur ces 11 jours, on comptait 2806 morts dus au coronavirus. Soit une hausse virtuelle (à comparer aux chiffres effectifs de mortalité hors coronavirus en avril 2020, pas encore connus) du nombre de morts de 84 % sur les 11 premiers jours d’avril.


"Jamais vu ça"

Sur ces derniers jours d’avril, le nombre de décès belges a doublé. Je ne pense pas avoir jamais vu que le nombre de décès augmentait de façon si importante en Belgique. C’est intéressant car cela donne une idée de l’impact comparatif de la pandémie”, pointe Georges Dallemagne, député CDH et épidémiologiste de formation. “Il faudra sans doute y ajouter, quand tous les chiffres seront connus, le décès des personnes qui se sont rendues trop tard à l’hôpital et ont retardé leurs soins à cause des conditions actuelles. Mais aussi des pensionnaires de maisons de repos qui se sont laissés aller vers la mort, dont on n'a pas pu se soucier suffisamment. Il y a une urgence dans les maisons de repos

En effet, si les chiffres des décès liés au coronavirus sont connus, les données des autres décès sont extrapolées par rapport aux années précédentes. “Nous n’avons pas encore le chiffre de tous les décès pour avril 2020. Mais il est clair que nous avons dépassé fortement le nombre de morts qu’on voit en moyenne en avril, avec cette épidémie de coronavirus”, nous précise la porte-parole de statbel.

© D.R.