Société

Cet été, La Libre va faire la tournée des bistrots. Elle s’arrêtera dans cinq cafés. Mais pas n’importe lesquels : dans cinq volkscafés, cinq cafés bruns si typiques de Flandre.

À Baerle-Duc, petite commune de la province d’Anvers partiellement enclavée en territoire néerlandais, tout baigne dans l’équivoque. On y trouve la seule maison communale au monde dans laquelle passe une frontière. Attention, les frontières peuvent déclencher une effervescence particulière. On le sait, la Flandre demeure le pays des émotions, dépositaires de phénomènes parfois hors du commun. Ainsi en est-il de ce village à moins de quinze kilomètres de Turnhout… Mieux vaut s’accrocher. Sommes-nous toujours en Flandre ? Ou déjà en Hollande ? Baerle-Duc est enchevêtrée en parcelles discontinues dans la commune néerlandaise de Baerle-Nassau. En réalité, la fameuse frontière est à cinq kilomètres. On la dépasse sans vraiment s’en rendre compte. Même les habitants semblent parfois confus. Ici, la frontière ne se repère qu’aux numéros des maisons. "Même nous, on a parfois du mal. Quand on en a bu une de trop, on ne s’y retrouve plus du tout" , prévient un passant dès notre arrivée.

(...)