En raison de la pandémie, l'hommage a lieu en petit comité, en présence du roi Philippe et de la reine Mathilde, accompagnés du Premier ministre Alexander De Croo et de son épouse.

Ceux-ci se sont d'abord rendus à l'aéroport de Zaventem où le nom de toutes les personnes décédées ce jour-là a été cité. Une minute de silence a eu lieu à 7h58, heure à laquelle s'est produite l'explosion dans l'aéroport ayant coûté la vie à 16 personnes.

Les dirigeants se sont également entretenus avec le personnel et les survivants.


Ils se sont ensuite rendus à la station de métro Maelbeek, également touchée il y a cinq ans par une explosion dans laquelle 16 personnes ont perdu la vie. À leur arrivée, les souverains ont été accueillis par le directeur général de la Stib, Brieuc de Meeûs, et se sont entretenus avec des rescapés de l'attentat du métro. À 9h11, heure de la deuxième explosion, un hommage leur a été rendu.

Le Roi et la Reine, qui était toute vêtue de noir, ainsi que M. De Croo se sont inclinés devant une gerbe de fleurs posée devant un panneau rappelant cet attentat sanglant, alors que les prénoms des victimes étaient égrenés, a constaté l'agence Belga.


Discours et témoignages de blessés ou de proches de personnes tuées sont prévus dans un deuxième temps, à 12h15, lors d'une cérémonie télévisée organisée à côté des institutions européennes, là où a été érigé un monument dédié aux victimes d'actes terroristes.