Pas de nouveaux nobles en 2019. C’est traditionnellement à l’approche de la Fête nationale (le 21 juillet) que le Palais annonce les nouvelles faveurs nobiliaires et distinctions honorifiques accordées par le Roi. Mais les prétendants passeront leur tour, cette année, pour cause d’affaires courantes.

Le Roi agit en effet sur proposition du ministre des Affaires étrangères, mais l’octroi des titres nobiliaires et distinctions honorifiques sort du champ très restreint des affaires courantes auxquelles doit s’astreindre un gouvernement démissionnaire. À titre d’exemple, aucune faveur et distinction n’avait été accordée lors de la longue crise politique de 2010-2011.