Le roi Philippe s'est exprimé devant les autorités du pays au Palais royal ce jeudi 30 janvier. Voici l'intégralité du discours.

Madame la Première Ministre,

La Reine et moi vous remercions pour vos aimables vœux. Je vous remercie aussi, et tous les membres du gouvernement, pour la manière dont vous assurez la gestion du pays dans cette période d’affaires courantes.

Mesdames et Messieurs,

L’année passée, nombre de nos compatriotes ont à nouveau reçu un insigne d'honneur pour leur courage et leur dévouement. Parce qu'ils ont sauvé un homme ou une femme pris au piège dans sa voiture accidentée. Sauvé leurs voisins d'un incendie dévastateur. Un enfant de la noyade.

Ce dévouement aux autres se manifeste aussi dans le domaine des soins aux malades et aux personnes âgées. Celui de l'éducation. De l’armée. Des services de sécurité et d'urgence. Ce sont ces pompiers qui risquent et parfois perdent la vie, comme il y a quelques mois à Beringen. Ce sont nos soldats blessés, comme récemment, à deux reprises, au Mali. Les policiers ou travailleurs sociaux qui sont eux-mêmes victimes de violence, tandis qu’ils viennent en aide à leurs concitoyens.

Grâce à notre esprit de collaboration et la confiance réciproque, notre pays réussit à offrir à ses habitants des services de qualité et un niveau de vie élevé. Nous œuvrons ensemble pour rendre nos services publics toujours plus efficaces et nos entreprises plus performantes. Notre réputation mondiale n’est plus à faire dans des secteurs comme la chimie et la santé ou le domaine de la culture. Nous nous sommes hissés ces dernières années à l’avant-garde du développement de l’offshore éolien.

Aujourd’hui l’union de nos forces et la mobilisation de toutes les instances du pays sont plus que jamais nécessaires.

A la suite des élections de mai dernier, une nouvelle Commission européenne s’est mise en place. Elle apporte des réponses positives et concrètes aux défis actuels. Au désir de tant de gens, particulièrement des jeunes, d’assurer l’avenir de notre planète à long terme. En Belgique, les gouvernements régionaux et communautaires ont été constitués, avec des responsables politiques d’horizons parfois très différents.

Mesdames et Messieurs,

Nous avons maintenant aussi besoin d’une vision d’avenir au niveau fédéral, de solutions réfléchies pour l'ensemble du pays. Et d’une équipe qui les porte ensemble, avec conviction et vigueur.

Le moment est venu de cristalliser les efforts de ces huit derniers mois, de laisser tomber les exclusives et d’installer un gouvernement de plein exercice. Même si je suis conscient des difficultés à surmonter. Montrons-nous réalistes et responsables. En trouvant des terrains d’entente au bénéfice de l’intérêt général. En faisant de vrais compromis, c’est-à-dire des accords où chacun renonce à quelque chose pour que l’ensemble y gagne.

C’est là l’attente légitime de nos concitoyens, qui aspirent à de la stabilité et de l’action. Leur patience n’est pas de l’indifférence.

Ils sont conscients du réchauffement climatique et de l'épuisement de la terre. De la pauvreté interpellante, aussi chez nous. De la nécessité de renforcer notre cohésion sociale. De redresser nos finances publiques et aussi de soutenir vigoureusement notre économie en pleine transition.

Ils savent que nous avons aussi un rôle à jouer dans le monde, qui connaît des crises aiguës, des divisions profondes, des divergences fondamentales. La Belgique peut et doit contribuer à y apporter des solutions.

Chaque jour, l’action de citoyens engagés prouve notre force et l’immense potentiel de notre pays. Ils agissent ensemble avec ce bon sens partagé, qui est aussi notre nature profonde, au nord comme au sud du pays. Ils montrent leur confiance dans l’avenir en se réinventant, en s’inscrivant dans la durée.

Ce que nos concitoyens attendent maintenant, c’est de voir ces qualités relayées, amplifiées par l’action responsable et résolue à tous les niveaux de pouvoir.

Mesdames et Messieurs,

Dans dix ans, notre pays fêtera ses deux cent ans. Nous pourrons, alors, être fiers de ce que nous aurons accompli et voir l’avenir avec confiance. Ce rendez-vous de 2030, préparons-le ensemble.

Mesdames et Messieurs,

La Reine et moi vous souhaitons à tous une belle et heureuse nouvelle année.