Entre le 12 et le 19 mars 2020, plus de 50.000 personnes se sont inscrites à BE-Alert. Aujourd'hui, le système, adopté par 80% des communes belges, compte 890.000 adhérents alors qu'ils étaient 729.000 avant la crise sanitaire. Pour leur communication, les autorités ont notamment employé BE-Alert, un système d'alerte par SMS, message vocal ou courriel, mis en place en 2017 par le Centre de crise. Les citoyens qui se sont inscrits à travers le site BE-alert.be ont ainsi reçu un mail récapitulatif après chaque conférence de presse du Conseil national de sécurité.

BE-Alert est utilisé quand il s'agit d'avertir un public précis le plus rapidement possible: chaque citoyen peut s'inscrire volontairement, mais en cas d'urgence locale - par exemple un dégagement de fumée dû à un incendie - un SMS peut être envoyé à tout GSM allumé dans la zone à risque.