Comme La Libre vous l'annonçait hier, les personnes âgées de moins de 41 ans pourront bientôt demander à recevoir le vaccin Johnson&Johnson sur une base volontaire. Les personnes de moins de 41 ans pourront bientôt se porter volontaires pour recevoir le vaccin contre le covid-19 à une dose de Johnson & Johnson. La conférence interministérielle (CIM) Santé a pris cette décision jeudi, rapporte le ministre flamand compétent Wouter Beke (CD&V). Cette possibilité sera uniquement offerte en Flandre, a-t-on appris auprès des cabinets de la ministre wallonne Christie Morreale (PS) et du ministre bruxellois Alain maron (Ecolo). En Flandre, toute personne candidate au vaccin J&J pourra le signaler via QVAX. Les candidats devront indiquer qu'ils sont conscients des effets secondaires très rares. QVAX est actuellement en cours d'ajustement, de sorte que l'enregistrement sera bientôt possible, rapporte le cabinet du ministre Beke.

Ceux qui indiquent qu'ils sont prêts à être vaccinés avec un vaccin J&J peuvent être appelés par le centre de vaccination lorsqu'un vaccin est disponible. Cette invitation ne sera donc pas envoyée par voie postale, mais par SMS et/ou e-mail. Le nombre de personnes de moins de 41 ans pouvant recevoir un tel vaccin dépendra des approvisionnements.

En Wallonie, il a été décidé de ne pas ouvrir cette possibilité pour deux raisons : l'AFMPS (l'agence fédérale des médicaments) n'a pas évolué dans ses recommandations et l'objectif est de garder les stocks pour les personnes de plus de 41 ans, explique-t-on au cabinet Morreale.

A Bruxelles, rien ne changera d'ici début juillet, a commenté le ministre de la Santé Publique Alain Maron, interrogé par Belga.

La vaccin J&J est administré pour des publics précaires plus jeunes pour lesquels il n'y a pas d'alternative, et uniquement sur base volontaire. Une évaluation sera faite à la fin de mois de juin.

"Quoi qu'il en soit, il y aura très peu de doses J&J disponibles en Belgique avant juillet. Une grosse livraison est prévue en juillet-août mais sans encore de détail ni de certitude", a ajouté le ministre bruxellois.