Le Sedee, qui est parvenu à sécuriser le véhicule, avait été appelé en raison d'un dispositif suspect présent à bord du véhicule. Il s'agissait d'un "flare trip", une sorte de fusée éclairante, qui semblait destiné à mettre le feu au véhicule.

"D'autres munitions ainsi que, entre autres, 4 lance-roquettes dans leur emballage logistique ont été retrouvés dans le véhicule", ajoute le communiqué.

Dans son rapport, le Sedee décrit que les conséquences potentielles du déclenchement du flare trip, en combinaison avec les munitions découvertes et les matériaux supplémentaires, sont désormais très difficiles voire impossibles à prévoir, mais le risque d'un violent incendie avec explosions supplémentaires n'était pas exclu.