Toutes les personnes remplissant les conditions nécessaires pour se faire vacciner contre le coronavirus recevront deux doses à l’intervalle indiqué par le fabricant. Le virologue Pierre Van Damme de l'université d'Anvers a confirmé cette information lors d’une conférence de presse de la task force.

Certains experts avaient avancé l'idée de n'administrer qu'une seule des deux doses du vaccin pour obtenir l’immunité de groupe le plus rapidement possible. Une méthodologie qui sera notamment mise en application au Royaume-Uni. Si l'expérience est couronnée de succès, une telle stratégie pourrait être envisagée dans notre pays.

En attendant, les Belges recevront bien deux doses du vaccin comme le fabriquant le recommande, à savoir Pfizer, à un intervalle de 21 jours. "La situation au Royaume-Uni, avec cette variante bien plus contagieuse, est différente de celle que nous connaissons actuellement chez nous. Mais nous gardons cette option de vaccination échelonnée en tête", a déclaré Pierre Van Damme.

Actuellement, quelques 700 personnes ont été vaccinées dans les maisons de repos en Belgique. La vaccination à grande échelle commencera le 5 janvier et devrait être effectuée rapidement. Pour l'instant, aucune des personnes ayant reçu l'injection n'a présenté d'effets secondaires graves, et la première phase semble être un succès. Actuellement, la Belgique reçoit environ 87.000 doses de vaccin par semaine de Pfizer. Un nombre qui pourrait monter à 89.500 dès lundi.

Un second vaccin pourrait également bientôt être autorisé en Europe, celui du fabricant Moderna. L'équipe d'experts tient déjà compte de cette probable autorisation dans la stratégie de vaccination belge. Ce vaccin pourrait être effectif contre la variante britannique du virus qui semble pour l'instant avoir épargné notre pays. Le produit pourrait être disponible dès la fin du mois de janvier. 

Rappelons qu'actuellement, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 détectés en Belgique continue de diminuer.